/ / /
/

Les Français et le changement d'heure

Les Français et le changement d'heure

Écrit par les experts Ooreka

Finemedia

76% des Français préféreraient rester à l’heure d’été selon un sondage Ooreka – OpinionWay

Seuls 17% des Français sont favorables au changement d’heure.52% des Français indiquent qu’ils souhaiteraient même le supprimer. Seuls 28% des Français pensent qu’il permet de faire des économies d’énergie ; 63% estiment qu’il a des répercussions sur leur organisme.Si un choix était à faire entre heure d’été et celle d’hiver, 76% des Français souhaiteraient rester à l’heure d’été.Clin d’œil : 51% des Français ne savent jamais vraiment s’ils doivent avancer ou reculer leur montre.

Ce week-end les Français repasseront à l’heure d’été. En effet, dans la nuit du 26 au 27 mars, à 2h00 il sera 3h00. Les résultats d’un sondage Ooreka, 1er service gratuit de réponses d’experts – OpinionWay montrent que les Français seront satisfaits de retrouver une heure de soleil en plus le soir. Cependant, seuls 17% des Français sont favorables au principe du changement d’heure. Des résultats qui viennent confirmer que l’incompréhension demeure face à cette pratique.

Les Français plébiscitent l’heure d’été

S’il fallait faire un choix entre l’heure d’été et l’heure d’hiver, l’opinion des Français est sans appel : 76% d’entre eux préfèreraient rester à l’heure d’été avec un soleil qui se couche plus tard.

Les moins de 35 ans, qui souhaitent sûrement prolonger la journée, s’avèrent les plus favorables, à 86%, à cette option. Inversement, les 50 – 64 ans sont les moins enthousiastes à l’idée de rester à l’heure d’été : 34% d’entre eux souhaiteraient rester à l’heure d’hiver pour profiter du soleil le matin.

Le changement d’heure ne rencontre pas l’adhésion des Français et une majorité est favorable à sa suppression

Se poser la question de l’heure d’été ou l’heure d’hiver n’est pas anodine. En effet, les résultats de l’étude Ooreka – OpinionWay révèlent que 83% des Français sont indifférents ou défavorables au changement d’heure. Une majorité des Français (52%) indique d’ailleurs être favorable à sa suppression.

Les 50 – 64 ans apparaissent les plus réticents à changer d’heure : interrogés sur cette éventualité, ils déclarent à 63% souhaiter sa suppression. De manière contre-intuitive, les moins de 35 ans se révèlent être la catégorie d’âge la plus encline à son maintien. Ils ne sont en effet que 35% à souhaiter le supprimer.

Avancer ou reculer l’heure : les Français déboussolés

Avec le changement d’heure, les Français ne savent pas toujours dans quel sens cela fonctionne. 51% d’entre eux ne savent pas dans quel sens tourner les aiguilles. Les moins de 35 ans sont les plus perdus face au changement d’heure : ils sont, en effet, 60% à ne pas savoir s’ils doivent avancer ou reculer leur montre à chaque changement d’heure.

Des économies d’énergie, non ! Des répercussions sur l’organisme, oui !

Cette désapprobation des Français semble principalement s’expliquer par le fait qu’ils ne croient pas aux avantages supposés de celui-ci : 56% des Français ne pensent pas que le changement d’heure permette de faire des économies d’énergie, ce qui était pourtant l’objectif initial lors de sa mise en place.

Les Français qui apparaissent les plus sceptiques sont les 50 – 64 ans : ils sont en effet 64% à ne pas croire à d’éventuelles économies d’énergie, ce qui explique peut-être pourquoi cette catégorie d’âge est particulièrement favorable à la disparition du changement d’heure.

A l’inverse, une majorité de Français (63%) est convaincue que le changement d’heure a des répercussions sur leur organisme, ce chiffre atteignant 71% chez les 35 – 49 ans. Les personnes âgées (65 ans et plus) semblent être les moins sensibles à ces répercussions, 54% d’entre elles déclarant même que cela ne les affecte pas.

Pour aller plus loin sur le changement d’heure :
  • Des experts ont observé une diminution de 5% du nombre d’infarctus dans la semaine qui suit le passage à l’heure d’hiver, à l’inverse une augmentation de 5% dans la semaine qui suit le passage à l’heure d’été ; les répercussions sur l’organisme sont donc bien réelles .
  • Si le changement d’heure ne fait pas l’unanimité chez les Français, ce n’est pas non plus le cas chez les scientifiques dont certains estiment que celui-ci est encore plus néfaste sur la santé que le décalage horaire lié aux changements de fuseaux lors des voyages.
  • Certains pays ont déjà renoncé au changement d’heure. La direction Mobilité et Transport de la Commission européenne a entamé une réflexion quant à une éventuelle suppression du changement d’heure en Europe. Alors pourquoi change-t-on d’heure ? Ooreka fait le point.
  • Le changement d’heure n’est pas le même dans tous les pays. En effet, celui-ci ne se fait pas à la même date aux Etats-Unis et en Europe, et ne se fait même pas du tout dans de nombreux pays.
  • Ooreka et ses experts souhaitent accompagner les Français pour limiter au maximum les répercussions sur l’organisme avec de nombreux conseils pour aider les internautes à mieux comprendre et gérer le passage à l’heure d’hiver, grâce une liste de bons conseils.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
MG
maurice gaillard

psychologue et aide aux victimes | psy_vincennes

Expert

salim djelouat

pr. bioclinicien -expert médical -auteur scientifi

Expert

HK
hélène kaeppelin - budan de russé

psychologue clinicienne, psychothérapeute | hélène kaeppelin - psychologue

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.