Sommaire

 

Le sommeil ne permet pas seulement de reprendre des forces, il est indispensable au développement cérébral ou encore pour assurer certaines fonctions métaboliques. C'est pourquoi la recherche et le traitement en centres spécialisés se sont largement développés ces dernières décennies.

Quels troubles soigne-t-on dans une clinique du sommeil et par quelles méthodes. Partons à leur découverte.

Troubles du sommeil : quand consulter ?

Il existe plusieurs troubles du sommeil pour lesquels une consultation avec un spécialiste sera fortement recommandée. Parmi les plus courants on trouve :

  • Les insomnies sévères, caractérisées par des problèmes d’endormissement ou des réveils nocturnes plusieurs nuits par semaine et pendant des mois.
  • La narcolepsie, qui est une incapacité à maintenir l’éveil plus d’une à deux heures de suite, entraînant un endormissement quasiment incontrôlable. Peuvent s'y ajouter des attaques de cataplexie se traduisant par un relâchement musculaire brusque en pleine activité et des hallucinations qui sont en fait des rêves éveillés.
  • Les parasomnies, qui sont des comportements anormaux pendant le sommeil, notamment le somnambulisme, les terreurs nocturnes ou la somniloquie.
  • Les troubles moteurs et respiratoires du sommeil : syndrome des jambes sans repos, apnée du sommeil.

Quels examens fait-on dans une clinique du sommeil ?

Lorsqu'on est aiguillé vers un centre du sommeil (ou clinique du sommeil) pour un trouble identifié par son généraliste, plusieurs examens peuvent être proposés, selon la pathologie :

  • L'agenda du sommeil, relevé, nuit après nuit, des horaires de sommeil. Il permet de repérer la qualité du sommeil et du réveil, la forme dans la journée, l’existence ou non d'une sieste.Il informe sur le rythme de sommeil.
  • L'actimétrie, examen du rythme veille-sommeil réalisé grâce à un petit appareil de la taille d’une montre, le plus souvent porté au poignet. Il se fait en ambulatoire, le plus souvent sur une durée de 8 jours, et vient en complément de la consultation et de l’agenda du sommeil pour apporter des informations sur la qualité du sommeil et son organisation sur 24 heures.
  • La polygraphie ventilatoire, examen qui permet d’enregistrer tous les paramètres de la respiration au cours du sommeil. Elle est utile pour diagnostiquer un syndrome d’apnées du sommeil.
  • La polysomnographie, enregistrement de différents signaux lors d'une nuit passée en laboratoire ou en centre (activité électrique du cerveau, paramètres permettant de différencier les stades de sommeil, comme les mouvements des yeux et la tension des muscles du menton, ou de rechercher des anomalies associées au sommeil, comme les mouvements des jambes, les troubles du rythme cardiaque ou les troubles respiratoires).

Où trouver une clinique du sommeil près de chez soi ?

Les centres du sommeil sont des unités spécialisées dans le diagnostic et le traitement des troubles du sommeil.

Ils sont présents dans toutes les régions françaises (liste à retrouver sur le ) et regroupent des spécialistes de plusieurs disciplines : pneumologie, ORL, psychiatrie, neurologie, psychologie, sophrologie-relaxologie.

Pour aller plus loin :