/ / /
/

Hallucination hypnagogique

Hallucination hypnagogique

Écrit par les experts Ooreka

Getty / KatarzynaBialasiewicz

L'hallucination hypnagogique est un ensemble de phénomènes visuels (et parfois auditifs) qui surviennent au cours du passage de l'état de veille au sommeil.

Sans qu'il s'agisse de véritables hallucinations au sens médical du terme, ces perceptions entraînent souvent une grande terreur qui se traduit par des perturbations du sommeil et des troubles endogènes.

Tout le monde peut éprouver ce type de visions sans forcément être atteint d'une maladie psychiatrique. Bien que bénignes, elles peuvent néanmoins nuire grandement à la qualité de vie des personnes qui en souffrent car ces dernières en viennent à avoir peur d'aller se coucher.

Premier signe d'une hallucination hypnagogique : paralysie à l'endormissement

C'est alors que la personne est en train de s'endormir qu'elle s'aperçoit que son corps ne répond plus. La première sensation est extrêmement désagréable car la personne se sent étouffer et il lui est impossible d'articuler un son. Les personnes étant paralysées, elles ne sont pas capables de réagir.

Cette étape de paralysie peut disparaître ou bien s'estomper momentanément pour réapparaître plus tard dans la nuit. Généralement, les choses n'en restent pas là et de véritables hallucinations accompagnent la paralysie du sommeil.

Hallucination hypnagogique : qu'est-ce que c'est ?

Les hallucinations hypnagogiques sont donc des hallucinations qui surviennent au cours de l'endormissement. Elles sont le plus souvent terrifiantes (bien que ce ne soit pas systématique),mais elles peuvent aussi simplement se manifester sous forme de lignes, d'étoiles, de lueurs ou d'images changeantes, un peu comme dans un kaléidoscope.

Chez certaines personnes les hallucinations sont également auditives avec perception de sons, de paroles hostiles. Chez d'autres encore, les hallucinations hypnagogiques peuvent s'accompagner de sensations tactiles (des mains qui vous attrapent par exemple).

Mais il arrive également que les personnes éprouvent la sensation d'une présence dans la chambre. Il s'agit fréquemment d'une forme noire, ressemblant plus ou moins à un humain et qui va chercher à immobiliser le dormeur en l'empêchant de respirer. Comme dans n'importe quel rêve la chose paraît très réelle mais elle finit par disparaître laissant le dormeur terrorisé.

Cette expérience va se répéter plusieurs fois au cours de la nuit.

Causes possibles des hallucinations hypnagogiques

Il est difficile de déterminer une seule cause pour les hallucinations hypnagogiques car plusieurs facteurs entrent en ligne de compte et ce ne sont pas les mêmes chez toutes les personnes. Néanmoins on retiendra quelques facteurs de risques importants :

  • Les troubles du sommeil tels que la narcolepsie favorisent la survenue des hallucinations. De même, les gens qui dorment trop peu ou qui sont insomniaques sont plus à risque.
  • Les personnes qui présentent des troubles psychiatriques ou psychologiques sont plus sujettes aux hallucinations hypnagogiques. C'est notamment le cas des personnes très stressées, de celles qui sont dépressives et anxieuses, des bipolaires ou encore des personnes souffrant de schizophrénie.
  • À un autre niveau, les hallucinations peuvent être consécutives à une lésion cérébrale ou à des troubles neurologiques. Néanmoins cela reste exceptionnel.

Mécanisme et solutions des hallucinations hypnagogiques

La paralysie survient au cours de la phase de sommeil paradoxal. C'est pour cette raison que le dormeur est tétanisé et que ses muscles sont inertes alors que son esprit est en pleine activité.

La meilleure solution à ce moment-là est, dans la mesure du possible, d'essayer de garder son calme et de respirer tranquillement. Inversement, si on tente de s'échapper, de fuir, de crier, etc., le cauchemar va empirer puisqu'on se sent comme prisonnier dans son corps qui refuse d'obéir.

Voilà pour la paralysie.

Mais le problème se complique et la terreur s'accentue lorsque l'esprit joue des tours et entraîne des hallucinations, les fameuses hallucinations hypnagogiques. En effet non seulement le dormeur est dans l'impossibilité de bouger ou de parler mais en plus il a la sensation d'une présence (hostile) dans la pièce. À mi-chemin entre le rêve et la réalité, apparaît un monstre ou une entité maléfique. Un vrai cauchemar.

Certaines personnes suffisamment fortes psychologiquement peuvent « profiter » de cet état d'entre-deux pour faire un rêve lucide. C'est sans doute la meilleure solution pour lutter contre les hallucinations.

Une fois réveillé, il faut essayer de retrouver son calme, en s'asseyant un moment au bord du lit. Il est recommandé d'essayer de se lever doucement et d'aller boire un verre d'eau.

Conseils pour limiter les hallucinations hypnagogiques

Pour éviter ces rêves et ces hallucinations, il est préférable :

  • de ne pas dormir sur le dos (cette position favorise les rêves et les cauchemars) ;
  • d'essayer d'avoir un rythme de vie régulier, de se coucher toujours à la même heure et de ne pas manquer de sommeil ;
  • de dîner trop tard avant de se coucher ;
  • d'éviter, de façon générale, le stress au quotidien et le surmenage ;
  • d'éviter de consommer de l'alcool ou des psychotropes (drogue ou médicaments).

Si ces mesures ne suffisent pas, vous pouvez toujours consulter un neurologue ou un psychiatre qui sera susceptible de vous aider.



Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !