Sommaire

La sensation « que tout tourne » porte un nom : le vertige. Parfois, c’est simplement une sensation de déséquilibre que l’on ressent. Dans ce cas, certaines conditions peuvent en être à l’origine. C’est le cas de la fatigue. Dans quelles circonstances ressent-on des vertiges en cas de fatigue ? On y répond dans cet article.

Lire l'article Ooreka

Vertiges et fatigue : la sensation de vertige

Caractéristiques du vertige

Le vertige désigne une sensation illusoire de mouvement du corps dans l’espace ou au contraire de l’environnement par rapport au corps. Dans les deux cas, la personne a l’impression d’avoir « la tête qui tourne », ressent une sensation de faiblesse et se retrouve face à une perte d’équilibre. il est possible que des nausées ou des tremblements accompagnent cette sensation.

À l’origine, on trouve la plupart du temps un dysfonctionnement de l’oreille interne (comme une infection, la maladie de Ménière ou le vertige positionnel paroxystique bénin causé par un changement brutal de la position de la tête).

Quel mécanisme est à l'œuvre dans l'organisme ?

Rappelons pour mieux comprendre que le corps reçoit plusieurs informations pour maintenir son équilibre : de la plante des pieds, des articulations et des muscles qui contiennent des capteurs de pression, des organes de l’équilibre situés dans l’oreille interne, en particulier le système vestibulaire et des yeux, pour renseigner sur la position de la tête.

C’est le cervelet, situé à l’arrière du crâne, qui va capter ces informations et donner des ordres pour maintenir l’équilibre. Lorsque l’un de ces « informateurs » fournit des données erronées ou discordantes, alors c’est la sensation de vertiges.

Lire l'article Ooreka

Le véritable lien entre fatigue et vertiges

On distingue le « vrai vertige », quand tout tourne, du « faux vertige », quand justement tout ne tourne pas. Dans ce dernier cas, la personne a une impression de chuter d’un côté, de déséquilibre, d’instabilité, de jambes qui flanchent. La cause n’est pas un dysfonctionnement d’un des organes de l’équilibre. La fatigue peut justement en être la cause.   

Il existe de nombreuses conditions, en plus de la fatigue, qui sont susceptibles de mener à ces « faux vertiges », et notamment :

  • les problèmes de vue ;
  • l’hypotension orthostatique, quand on passe brutalement de la position couché à la position debout ;
  • le stress ;
  • les migraines ;
  • l’hypoglycémie, à savoir le manque de sucre dans le sang ;
  • ou encore l’anémie, à savoir une faible quantité de globule rouge dans le sang.

Consultation pour des vertiges en cas de fatigue

Qu’il s’agisse d’un vrai ou d’un faux vertige, il est conseiller de consulter un médecin si les symptômes (déséquilibre, instabilité, etc.) se produisent souvent ou intensément : il saura poser un diagnostic précis et proposera un traitement adapté (qui dépendra directement de la cause du vertige).

Aussi dans la rubrique :

Causes & conséquences

Sommaire