Fatigue chronique ou carence alimentaire ?

Sommaire

La fatigue est un des signes de nombreuses maladies, de désordres endocriniens, de souffrance psychologique, mais aussi de carence alimentaire. Cependant, attention à ne pas confondre les deux ! Essayons d'y voir plus clair.

Lien entre fatigue et carence alimentaire

Certaines carences alimentaires entraînent une fatigue plus importante que la normale. Cette fatigue n'est pas simplement réglée par une bonne nuit de sommeil.

Selon les carences, les symptômes ne sont pas les mêmes.

  Carence Symptômes
Vitamines A Non seulement vous êtes fatigué, mais vous pouvez avoir des troubles visuels, un teint et des cheveux ternes.
B En plus de la fatigue, des crampes, des fourmillements, des troubles de l’humeur et du stress peuvent survenir.
C Fatigue, perte d'appétit et moindre résistance aux infections peuvent être les signes de cette carence.
Sels minéraux Fer C'est celle qui a le plus tendance à causer une fatigue physique et psychique. Elle peut s'accompagner d'essoufflements, de palpitations, de vertiges, de malaises, et d'une chute de cheveux.
Magnésium Si vous souffrez d'insomnies, mais aussi de nervosité, d’anxiété, de fourmillements aux extrémités, de paupières qui sautent..., une carence en magnésium peut être supposée.

D'autres carences peuvent entraîner de la fatigue. Pour savoir si vous souffrez d'une carence alimentaire, consultez un médecin. Il vous prescrira une prise de sang pour vérifier. Des compléments alimentaires pourront être recommandés.

Lire l'article Ooreka

Syndrome de fatigue chronique

Comme pour une carence alimentaire, le repos n'a pas raison du syndrome de fatigue chronique (SFC). La fatigue ne passe pas et persiste même au-delà de 6 mois.

La qualité de vie s'en ressent : les personnes atteintes de SFC voient leurs activités se réduire de 50 %, voire beaucoup plus, par manque d'énergie et par épuisement. Mais ce ne sont pas les seuls symptômes, fatigue et baisse d'activités peuvent s'accompagner de :

  • douleurs dans la gorge ;
  • gonflement des ganglions du cou et des aisselles ;
  • douleurs articulaires ;
  • douleurs musculaires ;
  • troubles de mémoire ;
  • maux de tête ;
  • malaises après effort.

Les causes du SFC restent aujourd'hui encore inconnues mais plusieurs hypothèses sont évoquées. Par exemple, certaines études pointent du doigt la présence d'aluminium dans des vaccins : il pourrait, dans certains cas, entraîner une myofasciite à macrophages et un syndrome de fatigue chronique associée à des troubles cognitifs. Cependant, selon l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament), ces études doivent être approfondies et ne remettent pas en cause le bien-fondé des vaccins.

Au final, le Conseil d'État a tranché le 6 mai 2019 en estimant qu'« aucun lien de causalité n'a pu être établi à ce jour entre adjuvants aluminiques et maladie auto-immune, eu égard notamment [...] au très faible nombre de cas répertoriés ». Cette conclusion se fonde sur les rapports de l'Académie nationale de médecine de 2012, du Haut conseil de la santé publique de 2013 et de l'Académie de pharmacie de 2016 ainsi que sur les travaux de l'Organisation mondiale de la santé.

Il vous faudra consulter pour vous faire aider mais la grande majorité des médecins ne connaît pas cette maladie et beaucoup la juge purement psychologique... ce qui est loin d'être le cas.

Confusion entre fatigue chronique et autres pathologies

Un médecin cherchera la cause de la fatigue par élimination. En effet, le SFC peut être confondu avec les carences, mais aussi avec :

  • les cancers ;
  • les problèmes hormonaux (notamment thyroïdiens) ;
  • l’hépatite C ;
  • la mononucléose infectieuse ;
  • le diabète ;
  • certaines maladies auto-immunes (comme le lupus), ou encore certaines maladies neurologiques (comme la sclérose en plaques) ou neuromusculaires (comme la myasthénie) ;
  • l’hémochromatose, due à une surcharge en fer, peut également être à l’origine d'une fatigue chronique.

Pour sortir de la fatigue :

Aussi dans la rubrique :

Causes & conséquences

Sommaire