Sommaire

 

Il existe 3 principaux troubles du sommeil : dyssomnie, hypersomnie et parasomnie.

Les hypersomnies sont des troubles du sommeil résultant en un excès de sommeil.

Qu'est-ce que l'hypersomnie ?

Le sommeil est récupérateur quand un individu dort en moyenne 8 heures par nuit. Cette durée peut varier d'une personne à l'autre. Les personnes atteintes d'hypersomnie dorment au minimum 10 heures par nuit et présentent de nombreuses périodes de somnolence durant la journée.

Bien que le temps de sommeil soit important, il n'est pas pour autant récupérateur. C'est pourquoi dans la majorité des cas, les personnes vont subir plusieurs phases d'endormissement totale ou partielle durant la journée. C'est ce qu'on appelle la somnolence diurne.

Voici d'autres exemples de troubles du sommeil appelés hypersomnie :

Hypersomnie : les causes

Les origines du trouble de l'hypersomnie sont diverses. Ce trouble peut provenir de :

  • facteurs environnementaux : ronflement du conjoint, bruit, décalage horaire,
  • facteurs physiologiques : apnée du sommeil, fatigue chronique, dette de sommeil,
  • maladies : narcolepsie, conséquences d'autres maladies (cancer),
  • problèmes psychiatriques : dépression, trouble de l'humeur.

Les conséquences de l'hypersomnie

L'hypersomnie est un trouble du sommeil difficile à gérer pour la personne atteinte, car les symptômes affectent la qualité de vie. Les symptômes sont :

  • une somnolence diurne,
  • une fatigue constante,
  • des troubles de l'humeur,
  • une baisse de la vigilance.