Médecine douce et troubles du sommeil

Écrit par les experts Ooreka

Les médecines douces, aussi appelées médecines non conventionnelles, sont des méthodes de traitements basées sur l'utilisation de substances naturelles ou de techniques traditionnelles ancestrales. Elles peuvent être employées comme alternatives à la médecine conventionnelle. Certains traitements ont prouvé leur efficacité alors que d'autres agissent au cas par cas.

Les médecines douces pour traiter les troubles légers du sommeil sont :

  • La sophrologie  : méthode de relaxation qui peut guérir des troubles du sommeil causés par l'anxiété, le stress ou un problème émotionnel.
  • L'homéopathie  : méthode basée sur la dilution d'un principe actif. Efficace chez certaines personnes pour diminuer les effets du stress et de l'anxiété.
  • La phytothérapie  : méthode basée sur l'utilisation de plantes pour calmer les effets du stress et de l'anxiété.
  • L'acupuncture  : méthode efficace pour soigner des troubles légers du sommeil grâce à l'utilisation de fines aiguilles.

D'autres traitements existent :les somnifères, l'appareil respiratoire (apnée), faire attention à son alimentation, la sieste et la cure de sommeil.

Médecine douce et troubles du sommeil

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
christel froidevaux

naturopathe | naturopathie auriculothérapie relaxation

Expert

mélanie menou

voyance,massage intuitifs,reiki,eft,cosmétique

Expert

christophe leblond

phytothérapie, aromathérapie et compléments alimentaires | www.phyto-soins.com

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.