La sieste

Écrit par les experts Ooreka

La sieste permet de reposer son corps et son esprit durant quelques dizaines de minutes. Elle est un bon moyen de récupérer de la fatigue due à certains troubles du sommeil.

D'autres traitements existent pour améliorer son sommeil : les somnifères, l'appareil respiratoire (apnée), la médecine douce (sophrologie, homéopathie, phytothérapie, acupuncture), faire attention à son alimentation, la sieste et la cure de sommeil.

La sieste pour tout le monde

La sieste est souvent associée aux enfants ou aux personnes âgées, en sous-entendant qu'elle n'a aucune place dans la vie active d'une personne. Et pourtant, elle permet de reprendre de l'énergie durant la journée et d'être ainsi plus efficace au travail et plus vigilant.

Sommeil : une sieste en un temps limité

Il n'est pas nécessaire de dormir deux heures pour obtenir les bienfaits de la sieste. Bien au contraire, la durée d'une sieste ne devrait pas dépasser 20 minutes. Une sieste plus longue risquerait d'interférer avec le sommeil de la nuit, et pourrait ainsi altérer la qualité du sommeil.

Sieste : un sommeil réparateur

Durant les 20 minutes d'une sieste, le sommeil est généralement lent et profond, ce qui favorise la relaxation du corps et de l'esprit. Si la sieste est trop longue, la personne pourrait tomber dans un sommeil paradoxal et se réveiller encore plus fatiguée.

C'est pourquoi les personnes qui font une sieste trop longtemps durant la journée se sentent souvent de mauvaise humeur ou irritées à leur réveil.

Sieste chez les plus de 65 ans

Chez les seniors (personnes âgées de plus de 65 ans), les capacités cognitives sont meilleures lorsqu'ils pratiquent une sieste d'environ 1 heure après le déjeuner. Cela permettrait de gagner l'équivalent de 5 ans sur le déclin des facultés cognitives, comparativement à ceux qui ne font pas de sieste ou à ceux qui dorment plus d'une heure.


Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !