Le sommeil d'une personne âgée

Sommaire

Le sommeil d'une personne âgée est différent de celui d'un adulte âgé de moins de 65 ans.

La durée de sommeil d'une personne âgée

La durée du sommeil d'une personne active avant 65 ans est d'environ 8 heures par nuit. Cette durée est variable en fonction des besoins d'une personne. Pour les personnes âgées, le sommeil nocturne dure environ 6 heures.

Le sommeil nocturne est entrecoupé de réveils plus fréquents que chez les moins de 65 ans (entre autres à cause des mictions fréquentes ou de problèmes de prostate pour les hommes). Mais comme les personnes âgées ont tendance à faire des siestes durant la journée (la pression de sommeil est plus forte chez les personnes âgées), la durée des siestes diurnes s'ajoute au temps de sommeil nocturne.

Les cycles du sommeil

Un cycle du sommeil d'un adulte en bonne santé est composé de deux phases : le sommeil lent et le sommeil paradoxal. Le sommeil lent comprend un stade de sommeil profond dans lequel le dormeur n'entendra presque plus les stimulations extérieures.

Chez les personnes âgées, le sommeil profond est instable et plus court. Ce qui expliquerait pourquoi les personnes âgées ont un sommeil plus léger la nuit, avec des phases de réveils. Par ailleurs, le sommeil est moins réparateur, avec des conséquences sur la mémoire.

Causes des troubles du sommeil chez les personnes âgées

Plusieurs causes majeures peuvent expliquer les troubles du sommeil chez les personnes pagées :

Troubles du sommeil

Le sommeil des personnes âgées peut être perturbé par leurs habitudes de se coucher très tôt le soir. En effet, le rythme biologique tend à changer au cours de la vie. La production d'hormone (mélatonine) est moindre avec l'âge, provoquant ainsi un déphasage de cycles du sommeil.

Des maladies telles que l'arthrite, les problèmes de dos ou de respiration sont d'autres causes possibles de troubles du sommeil.

Le diagnostic se fait principalement par l’interrogatoire du patient et un questionnement détaillé sur ses habitudes de vie. Différents examens comme la polysomnographie, le bilan biologique (dosage du fer notamment) et l’agenda du sommeil permettent de confirmer le diagnostic.

Lire l'article Ooreka

Prise en charge des troubles du sommeil chez les personnes âgées

Il est important, dans un premier temps, de réaugmenter le taux de mélatonine en mettant en place des horaires de repas réguliers, une activité physique et une exposition à la lumière pour restimuler et synchroniser l'horloge circadienne. Il est parfois possible de prescrire de la mélatonine sur des courtes périodes.

Il est également important d'adopter un rythme adapté et notamment ne pas se coucher trop tôt, au risque de se réveiller au milieu de la nuit.

Bien entendu, en cas de cause associée, il est important de la prendre en charge en parallèle.

Enfin, de nombreuses médecines douces peuvent être très efficaces : sophrologie, acupuncture, hypnose...

Aussi dans la rubrique :

Mécanismes du sommeil

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider