Bien supporter le passage à l'heure d'été

Sommaire

Bien supporter le passage à l'heure d'été

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

 

L'heure d'été est synonyme de longues et claires soirées agréables à vivre, mais le changement d'heure en lui-même est beaucoup moins plaisant... Non seulement on « perd » une heure de sommeil – contrairement à l'heure d'hiver, qui nous permet d'en « gagner » une – mais en plus, pour ceux qui se couchent tôt (notamment les bébés ou les personnes âgées) l'endormissement peut être perturbé par la lumière plus tardive. 

Afin de vivre au mieux ce changement, voici quelques conseils pour bien supporter le passage à l'heure d'été.

1. Décalez petit à petit l'heure de réveil

L'idéal est de commencer à décaler votre heure habituelle de réveil, quelques jours avant le passage au changement d'heure : réveillez-vous, par exemple, dix minutes plus tôt chaque jour, six jours avant, jusqu'au jour J. Vous vous réveillerez tout naturellement une heure plus tôt, tout en vous retrouvant à l'heure habituelle... sur le cadran.

Ce changement progressif est particulièrement recommandé pour les enfants : si on les couche, du jour au lendemain, une heure plus tôt que de coutume, ils risquent de ne pas arriver à s'endormir et une insomnie peut perdurer dans les jours qui suivent.

Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Préparez bébé en douceur au changement d'heure

Le plus difficile avec l'heure d'été, c'est de mettre les enfants au lit : à 20 heures sur le cadran, il n'était que 19 heures la veille... En plus, il fait encore grand jour, à l'heure où la nuit est tombée depuis belle lurette en hiver. De quoi chambouler le rythme délicat des bébés, très influencé par la lumière du jour !

Pour les habituer en douceur, essayez de décaler et d'ajuster peu à peu leurs horaires. Quelques jours avant, n'hésitez pas à avancer (de dix minutes, un quart d'heure par jour) l'heure des repas, de la sieste, du bain, du dernier biberon... et bien sûr, celle du coucher. Chez les tout-petits, celle-ci est fortement liée à l'organisation de la journée, avec les repères essentiels que sont notamment les repas et les « rituels » d'avant dodo (bain, lecture d'une histoire, etc.).

Consulter la fiche pratique Ooreka

3. Le soir, bloquez la lumière extérieure dans la chambre

Surtout pour les enfants et les seniors, qui sont les plus sensibles au changement d'heure, il est important de fermer volets et rideaux (en vérifiant qu'ils sont suffisamment opaques) afin que l'obscurité soit totale dans la chambre, même si la nuit n'est pas encore tombée. L'alternance jour-nuit est un repère essentiel dans l'organisation du sommeil et dans sa qualité.

4. Le matin, profitez de la lumière

Profitez du gain de luminosité matinale : ouvrez les volets dès votre réveil, prenez votre petit déjeuner à la lumière du jour. Cela stimulera votre bonne humeur au passage !

Si vous le pouvez, levez-vous plus tôt et partez au travail à pied : c'est un excellent moyen de s'exposer au soleil et à la lumière du jour, ce qui permet de mettre son horloge biologique à l'heure.

5. Maintenez des horaires réguliers

Surtout pour les plus sensibles, bébés et personnes âgées, il faut veiller adopter immédiatement les nouveaux horaires, notamment le matin, ce qui permettra de recaler plus facilement l'heure du coucher le soir.

Veillez également à votre hygiène de vie : pas de café après 17 heures, pas de nicotine si possible. Mieux vaut prendre un bon bain relaxant avant d'aller au lit !

Consulter la fiche pratique Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Rythme du sommeil

Sommaire