En quoi les études du sommeil sont elles une avancée pour la narcolepsie?

Question détaillée

Question posée le 22/02/2017 par Thierry ARNAULD

Bonjour, je suis une lycéenne en première S qui réalise un TPE sur la narcolepsie. Je voudrais savoir si les études du sommeil ont aidées à développer un traitement pour cette maladie.

Merci par avance, pour votre réponse.

Signaler cette question

1 réponse d'expert

Réponse envoyée le 27/02/2017 par WATBLED GISELE

la narcolepsie est une maladie neurologique définie par un excès pathologique de sommeil. Elle se caractérise par des somnolences incontrôlables en journée, bien que la personne soit en pleine activité. Ces brusques accès de sommeil peuvent avoir lieu plusieurs fois par jour et durent de quelques secondes à plusieurs dizaines de minutes. très souvent, ils sont associés à un relâchement musculaire partiel ou total en cas d'émotions fortes. Cette perte brutale du tonus musculaire (cataplexie) laisse la personne consciente de son environnement, elle entend tout, mais ne peut plus bouger. Les personnes atteintes de narcolepsie ont également des perturbations du sommeil nocturne, altérant la qualité de leur récupération. Les causes de cette maladie sont encore inconnues, mais une perturbation de la sécrétion de neurotransmetteurs est systématiquement observée. Les conséquences de la maladie sont importantes et impactent la personne dans sa globalité. Elles provoquent une baisse de performances scolaires ou professionnelles, ne permettant pas toujours à la personne de maintenir son activité. Elles entraînent également des difficultés relationnelles, le narcoleptique pouvant être perçu comme un fainéant et les crises de cataplexie inquiétantes. A long terme, le handicap généré par la maladie amène les personnes narcoleptiques à développer une mauvaise estime d'elles-mêmes et peut engendrer une dépression.
en sophrologie, nous proposerons un accompagnement pour permettre aux personnes souffrant de cette pathologie de mieux gérer l'angoisse vécue pendant les crises de cataplexie et de participer activement à leur rétablissement. Amener la personne à vivre sereinement les crises de cataplexie au quotidien. Pour cela, elle doit apprendre à évacuer ses peurs, gérer son angoisse et faire de nouveau confiance aux capacités de son corps pour ne pas développer une mésestime de soi.
bien à vous
GW sophrologue certification reconnue par l'Etat, spécialisée en Acouphènes, gestion du sommeil et maladie de Parkinson. Cohérence Cardiaque, méditation de Pleine Conscience Guidée.

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !